Conseils pour trouver un nom de domaine efficace

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Bien choisir le nom de domaine de son site internet pour développer son activité.

Le choix d’un nom de domaine est stratégique pour toute activité que l’on souhaite développer sur internet : Marketing personnel, business, associatif…

Bon nombre d’éditeurs de sites Internet font l’impasse sur ce point, qui pourtant peut faciliter leurs objectifs : trafic = notoriété = leads (demande d’un prospect) = ventes = Cash flow

Et pourtant un bon choix de nom de domaine peut rapidement positionner votre site Internet en top 5 des résultats de Google et vous donner un avantage concurrentiel certain par rapport à la concurrence.

1- Le nom de domaine doit aussi être celui de votre site web

Cela peut paraître évident, mais tous les sites n’ont pas forcément le nom du domaine correspondant. Prenons l’exemple de Referencement-Neoconsulting. Si au lieu de choisir les domaines referencement-neoconsulting.fr nous avions opté pour ma-societe.com en gardant Referencement-Neoconsulting comme nom, l’impact aurait été moindre et nous perdrions des visiteurs, ceux-ci ne se rappelant pas de notre URL (faut-il rappeler que les internautes sont par nature impatients et veulent avant tout à trouver rapidement ce qu’ils cherchent ?). En l’occurrence, lorsque les gens pensent à notre site, ils considèrent naturellement que l’URL sera la même que le nom de notre société et nous trouvent facilement.

Néanmoins, il arrive parfois qu’un nom de domaine ne soit pas disponible. Que faire si vous ne pouvez pas obtenir le nom de domaine de votre choix ? Si votre marque est connue et que vous avez investi beaucoup de temps à développer ce nom, vous pouvez essayer d’acheter le nom de domaine à son propriétaire. En vérifiant les informations « whois », vous pourrez entrer en relation avec cette personne et voir si elle souhaite vendre ce domaine.

Si votre entreprise débute sur le web, la meilleure solution est de choisir d’abord un bon nom de domaine et ensuite d’appeler votre société en fonction de ce choix. C’est peut être mettre la charrue avant les bœufs, mais c’est à mon sens la meilleure façon de procéder.

2- Nom générique ou nom de marque ?

Je sais qu’un certain nombre de personnes pensent qu’un bon nom de domaine doit être un nom générique comme « pays-basque.com » si vous vendez des produits régionaux originaires du Pays-Basque. Mais combien vous faudra-t-il débourser pour ce nom générique, si tant est qu’il soit disponible…

Pour cette raison, je pense personnellement que le nom de domaine doit correspondre au nom de votre marque car c’est la première requête que les gens vont chercher dans leur moteur de recherche. Il sera également plus simple pour eux de se rappeler de votre nom de domaine. De plus, vous pourrez toujours inclure des mots-clés dans les URL profondes de votre site (par exemple, « monsite.com/referencement-seo-landes.html »).

3- La longueur de votre nom de domaine

Les noms de domaine peuvent être de n’importe quelle longueur jusqu’à 67 caractères. Cela dit, il y a du pour et du contre pour les deux solutions (un domaine long ou court).

Certains font valoir que les noms de domaine plus courts sont plus faciles à retenir, plus facile à taper et beaucoup moins sensibles aux erreurs: par exemple, « fromager-anglet.com » est plus facile à retenir et moins sujet aux fautes de frappe que « livraisondefromagesadomicile.com ».

Mais d’autres estiment qu’un nom de domaine long est généralement plus efficace sur la mémoire humaine – par exemple, « ldpad.com » est une séquence de lettres sans signification et difficile à retenir, alors que développé sous sa forme longue, « livraisondefromagesadomicile.com », il se retient plus facilement.

Ces arguments sont de toutes les façons théoriques car il faut bien se frotter à la pratique. Il est en effet de plus en plus difficile d’obtenir un nom court qui a un sens car le marché des noms de domaines est ultra-saturé. Je n’ai pas vérifié, mais je suis sûr que des noms comme « pays-basque.com » et « anglet.com » ont été vendus depuis bien longtemps. Si vous parvenez à obtenir un nom de domaine court, la clé est de s’assurer que votre combinaison a du sens, et évitez les noms construit comme l’exemple « ldpad.com ».

Les longs noms de domaine incluant des mots-clés ont un avantage certain dans la mesure où ils apparaîtront plus haut dans un certain nombre de moteurs de recherche. Ceux-ci donnent la priorité aux sites dont les mots-clés recherchés se retrouvent également dans le nom de domaine. Ainsi, par exemple, si vous avez un site sur le tourisme en France, « tourisme-en-france.com » sera un bien meilleur nom de domaine que « tourismania.com » au regard des résultats affichés par les moteurs (à référencement égal bien entendu).

Quel nom de domaine choisir ? Personnellement, j’opte toujours pour le nom plus court, si celui-ci a un sens, mais je ne suis pas hostile à de plus longs noms. Toutefois, évitez les domaines à rallonge. Outre le problème évident de mémorisation qu’il implique, un nom trop long rendrait difficile la création d’un logo ou, tout simplement, l’ajout de ce nom sur la bannière de votre site.

4- La question des traits d’union

Si vous souhaitez un nom de domaine avec un ou plusieurs trait(s) d’union, il y a quelques points à considérer :

Un premier inconvénient est qu’il est facile d’oublier les traits d’union lorsque vous tapez une URL dans la barre d’adresse de votre navigateur. Ainsi, au lieu de taper « votre-site.com », les gens pourraient taper « votresite.com » et se retrouver chez votre concurrent.

Avoir des traits d’union dans peut entrainer des erreurs.

L’avantage des traits d’union est qu’ils permettent aux moteurs de recherche de distinguer les mots-clés et donc de rendre votre site plus visible dans les résultats de recherche.

Par ailleurs, vous aurez sans doute plus de facilité à trouver des noms de domaines disponibles en ajoutant des traits d’union entre les mots-clés.

5- L’usage du pluriel ou d’un article

Très souvent, si vous ne pouvez pas obtenir le nom de domaine que vous voulez, le site d’achat de nom de domaine vous proposera des solutions par défaut. Par exemple, si vous voulez acheter « pays-basque.com » et que ce nom n’est pas disponible, des suggestions vous sont faîtes comme : « le-pays-basque.com », « mon-pays-basque.com ».

La question est de savoir si ces combinaisons sont de bons noms de domaine ?

Si vous vous décidez pour la forme avec l’article « la » ou « ma », n’oubliez pas de promouvoir votre site avec cet article. Votre logo devra également reprendre le nom de domaine complet et pas seulement « pays-basque.com ».

L’utilisation du pluriel pose le même problème qu’un domaine avec trait d’union car il est très probable que les personnes oublient de taper le « s » en cherchant à accéder à votre site.

6- Quelle extension choisir (.com, .net, .fr, .org, .info etc.) ?

L’une des questions les plus fréquentes est quelle extension choisir lorsque le .com de votre choix n’est pas disponible ? La réponse n’est pas si simple.

Si votre site Web ou de l’entreprise s’adresse à une communauté locale, comme une entreprise de livraison de produits, alors il est logique et de bon ton d’obtenir un domaine spécifique (.fr si vous vendez vos produits en France, .de en Allemagne etc.).

Si votre site peut bénéficier d’une audience internationale, la réponse devient plus compliquée car il y a différentes écoles.

La première école mise sur le principe qu’il vaut mieux avoir un nom de domaine de votre choix « mondomaine » – même si c’est avec une extension de domaine .net .org ou .info – qu’un mauvais nom de domaine en .com.

D’autres estiment qu’au-delà du .com, il n’est point de salut. Leur argument, est qu’un nom de domaine en .com sera toujours plus populaire que les autres extensions et qu’un moteur de recherche affichera presque toujours le nom de domaine « pays-basque.com » avant « pays-basque.net » etc. D’autre part, le .com étant l’extension la plus répandue, les gens se tournent naturellement vers elle. Si vous voulez par exemple visiter le site du pétrolier Total, vous taperez d’abord « total.com » avant d’essayer les autres extensions.

Par conséquent, si vous avez choisi une autre extension que le .com (« pays-basque.net » par exemple), je vous recommande fortement de promouvoir le domaine dans son intégralité, et pas seulement « pays-basque », car une personne qui souhaiterait retrouver votre site pourrait soit se heurter à une erreur 404 ou, pire, tomber sur le site internet de votre concurrent.

Apres avoir trouvé votre nom de domaine, il ne vous restera plus qu’à travailler le contenu de votre site Internet via un gestionnaire de contenu (exemple Joomla, WordPress, Drupal…) et à en faire la promotion auprès de votre cible.

En conclusion, la prise en compte de votre activité et l’objectif que vous vous fixez sur le web sont des paramètres très importants à prendre en considération. Ne choisissez pas un nom de domaine à la légère, car celui-ci ne se change pas tous les jours. En cas de changement d’URL, vous perdriez un nombre important de visiteurs.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »